Synthèse de Justine P.:

Notre groupe est constitué de 3filles, élèves de 1èreES 1 du lycée Adam de Craponne à Salon de Provence. Nous avons choisi de travailler le thème «Santé, bien être et image de soi » qui aborde plusieurs thématiques tels que la représentation de la femme dans la société et les différentes cultures au fil du temps, les moyens de soigner ou modifier son apparence pour incarner un idéal féminin ainsi que les contraintes et les limites de celles-ci. Nous voulions aborder ce sujet car il nous concerne toutes, tout au long de nos vies. Il fait référence aux normes imposées aux femmes par la société, sans les y contraindre.

Pour ma part, les deux parties que j’ai dû construire m’ont particulièrement intéressées, elles concernaient les « régimes alimentaires » et « les limites de l’idéal féminin », cela m’a permis de réfléchir au-delà des problèmes posés, à la condition féminine dans sa globalité allant jusqu’à la discrimination sociale dont la femme peut être victime..

 

Synthèse de Janyce L. :

Tout d’abord, à la première séance nous étions tout de suite d’accord sur le choix de notre groupe. Trois personnes, trois filles, Clothilde B., Justine P. et moi-même Janyce L. Puis il a fallut faire un choix de sujet. Grâce au lien sur le site officiel  Eduscol  nous avons pu regarder les différentes thématiques proposées pour notre filière Economique et Sociale. Nous avons sélectionné parmi les thématiques générale celles que nous préférions et au cour d’une discussion nous nous sommes mise d’accord sur le sujet Santé, bien-être culture et mythe. Le titre n’est venu que plus tard dans la progression de notre travail. Il est vrai qu’au début nous n’avions pas de problématique unique, on s’est donc poser un certain nombre de question en rapport avec la sous thématique : « Santé, bien-être et image de sois : cosmétique chirurgie esthétique régime etc.. ». Nous sommes comme je l’ai dis plus haut, trois filles. Et parler de l’image de sois par rapport aux cosmétiques ou aux régimes nous concerne d’autant plus que nous sommes adolescente et qu’à notre âge, c’est bien connu que nous voulons être apprêtées et plutôt jolies. Pour éviter de trop s’écarter du sujet ou de ne plus arriver à structurer nous avons ciblé la thématique sur la femme. C’est ainsi que notre sujet fut choisis.

            Ensuite, au cours de la séance suivante nous avons cherché ensemble à l’aide d’internet et des livres appartenant au CDI quelques pistes afin de trouver un plan. Nous avons fais un premier plan qui nous a servi de « patron » pour la structure générale de notre TPE. Apres quelques discussions avec notre entourage et les professeurs présents nous l’avons modifié. De ce moment là, nous nous sommes spontanément dispersées le travail en trois parties égales avec chacune Une sous partie conséquente et une sous sous parties appartenant déjà à une première sous partie (ex : dans le II il y a deux sous partie a et b, et dans le a il y a des petits 1, 2 et 3). Le travail était officiellement lancé. Chacune de nous savais donc ou elle allait et ce qu’elle devait faire. Chaque semaine nous avons fais un petit bilan de notre avancement afin de modifier certaines petites choses et rendre ainsi un travail commun et aboutis ensemble. Au cour des séances une idées est venue, celle de rendre un blog, ainsi qu’un vrai titre : La dictature de l’apparence féminine ! Un titre bien accrocheur à mon goût. Ces deux idées ont remit un coup de punch dans notre groupe, et grâce à la bonne entente entre nous trois le travail a vite pris forme.

            Pour finir, je me suis rendu compte que de faire ce TPE, m’a apporter une grande prise de conscience au niveau de l’ampleur de l’apparence dans la société. Que ce soit d’aujourd’hui ou des années précédentes elle est comme un directeur de notre vie. Même si certain sont entièrement contre « l’image-type » et  adoptent ainsi un style opposé, ou ceux qui n’ont malheureusement pas le choix,  la majeure partie des être humains ont cette même façon de voir les choses. Le regard de l’autre et le regard sur soi-même reste l’élément directeur, comme un dictateur justement, de l’apparence. J’insiste bien sur le mot « même » car il montre l’égocentrisme de l’Homme et de son reflet.

 

Synthèse de Clothilde B. :

Le sujet que nous avons choisi entre dans le thème de « Santé, Bien-être, Culture et Mythes ».

Il raconte l’histoire de la femme dans sa vie de tous les jours et ce à quoi elle est régulièrement confronté dans une société qui aime juger, notamment en ce qui concerne l’apparence. Ce fait n’est pas nouveau car l’importance de l’image de soi remonte à bien longtemps, et cette image change selon les époques.

 Nous essayons donc de savoir comment est perçue la féminité dans la société, et pour cela nous avons établit un plan en deux partie : la première montrant les différentes représentations de la femme, depuis la préhistoire jusqu'à aujourd’hui. Cette première partie montre certains préjugés concernant la femme, son rôle, et ce qu’on lui apprend dès son plus jeune âge.

La seconde partie évoque les différents moyens possédés par la femme pour pouvoir subvenir a son besoin d’apparence parfaite, en accord avec la société dans laquelle elle vit, c’est-à-dire tout ce qui est de l’ordre des cosmétiques, des régimes, ou encore de la chirurgie esthétique. Mais sans oublier les limites de cet idéal féminin.

 Le travail a été répartie en trois partie, chacune d’entre nous avait environs le même niveau de travail a effectuer, nous avions une grande partie, plus une autre plus petite a faire. En ce qui me concerne, je devais m’occuper de la partie « I – 2) une image de femme parfaite » et de la partie cosmétique du « II – 1) incarner un idéal féminin »

Nous avons ensuite mis notre travail en commun et décidé de le mettre sous forme de blog, ce qui nous a permis de faire une présentation originale et colorée.

 Le choix de notre titre s’est concrétisé assez tardivement car nous avons aussi longuement hésité afin de trouver celui qui correspondait le mieux, et celui que nous avons trouvé finalement nous a ravie car pour ma part je trouve qu’il explique plutôt bien le fond de notre pensée et ce que nous voulons démontrer dans ce TPE.

 Nous avons eu quelque difficulté de travail en groupe lorsque nous étions au lycée par le manque d’ordinateur pour pouvoir faire la rédaction de nos parties sans gêner le travail d’un autre membre, donc le travail se faisait surtout à la maison. 

En revanche le cdi a été utile en ce qui concerne la documentation et les supports d’information (cela nous a permis de ne pas seulement utiliser internet).

Nous avons choisi ce sujet pour notre TPE car après quelques hésitations, c’est celui qui nous a le plus intéressé, surement parce que nous somme trois filles et que c’est comme un besoin de raconter et de défendre la cause féminine. Et effectivement ce travail sur la femme m’a beaucoup plu, malgré l’important investissement qu’il a demandé.

 Au delà de l’intérêt des points que nous pouvons obtenir pour le bac, ce travail m’a énormément apporté. Pour mener à bien ce TPE, il a fallut se doter d’une certaine discipline commune. Apprendre à travailler en groupe, avec les contraintes de chacun, apprendre également à communiquer de la même façon, en clair, bien se comprendre pour réussir au mieux notre travail.

Ce projet m’a permis de rentrer dans un sujet qui m’a énormément intéressé et qui m’a appris à avoir différents points de vue sur une question et ne pas rester concentrer sur notre propre opinion.

 

 

Voici nos synthèses, en espérant que notre travail vous aura intéressé.